Cahier des charges :

Ils ne sont pas assez grands pour que nous les menions au réfectoire et qu'ils mangent leur ration dans les 10' qui suffisent largement ensuite.
Ils mangent plusieurs fois par jour.
L'auge doit être assez lourde et costaud pour survivre seule livrée aux 6 petits monstres dans le parc, et ne pas être très vite déplacée de plusieurs mètres.
Des séparations/partitions réduiraient sans doute la concurrence et les asticotages incessants.

Voici ce qui pourraient devenir l'auge post-sevrage (ou 2e âge) du Cochon Drômois :
01_3_volets.jpg
01_6_volets.jpg
Il s'agirait de faire réaliser un moule en polystyrène extrudé, usinée en CN au FabLab à Crest pour pouvoir y couler du béton.

Comme le béton c'est quand même bien lourd, la forme circulaire, permettrait de la déplacer aisément en la roulant (une fois mise sur le champs et libérée de ses partitions.)

Avant d'envisager la réalisation de ce moule, il est question d’expérimenter, et donc qui dit expérience dit maquette.
IMG_7028.jpg
IMG_7031.jpg
Pour un résultat plutôt engageant, malgré le nuit tombée lors du premier essai in vivo.

IMG_7032.jpg